Nouveau pass sanitaire dès demain: ferez-vous partie de ceux qui verront leur QR code désactivé?

Nouveau pass sanitaire dès demain: ferez-vous partie de ceux qui verront leur QR code désactivé?

Le nouveau pass sanitaire obligeant les Français de plus de 18 ans à avoir une dose de rappel entrera demain en vigueur. Le QR code de 500.000 à 700.000 personnes risquant d’être désactivé, selon Olivier Véran, voici celles qui pourront éviter cet aléa.

Tandis que l’Assemblée nationale se penche de nouveau ce 14 janvier sur le projet de loi devant instaurer  le pass vaccinale une nouvelle version du pass sanitaire entre en application en France dès le 15 janvier.

Qui sera concerné par la désactivation de son QR code dès demain et est-ce qu’il y aura des exceptions?

Suite à une nouvelle règle annoncée fin novembre par Olivier Véran, laquelle est déjà applicable pour les personnes de plus de 65 ans, toute personne majeure n’ayant pas reçu sa dose de rappel pendant les sept mois suivant sa dernière inoculation ou infection verra son pass désactivé.

Comme l’a expliqué le 12 janvier sur Franceinfo le ministre de la Santé, cette restriction pourra toucher “entre 500.000 et 700.000” de Français âgés de 18 à 64 ans. S’il a affirmé que ce chiffre était probablement surestimé, il a détaillé:

Il y en a un nombre conséquent qui ont présenté une infection et qui n’ont pas encore mis la preuve de leur infection dans leur système TousAntiCovid.”

Si vous faites partie de ces personnes vous recevez un message d’alerte sur fond jaune une fois que vous ouvrirez l’application en question.

Des exceptions?

Le pass sanitaire des personnes ayant été infectées après avoir reçu leur première dose restera actif si elles enregistrent le résultat négatif PCR ou antigénique dans l’application TousAntiCovid et si elles ont eu une deuxième dose entre trois et quatre mois, minimum, et sept mois, maximum, après avoir été contaminée. C’est cette dose qui correspondra à la dose de rappel.

Le pass restera valide demain dans le cas d’une infection après la deuxième dose. La troisième dose sera alors obligatoire.

D’autres changements prévus

En outre, dès le 15 février, le délai pour se faire injecter la dose de rappel sera raccourci de sept à quatre mois après la dernière inoculation ou contamination, à défaut de quoi le pass sanitaire sera désactivé.

“Victoire du bon sens”

Adopté le 6 janvier par l’Assemblée nationale, le pass vaccinal a été en discussions au Sénat, sans qu’un compromis soit trouvé.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Pouvons-nous utiliser vos données pour vous proposer des annonces personnalisées ? Nos partenaires recueilleront ces données et utiliseront des cookies pour mesurer les performances des annonces et les personnaliser. Découvrir comment aspiraterre-france.com et nos 10 partenaires collectent et utilisent ces données - En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer